JAPANIME: LE TOP 10 DES FILMS.

1- URUSEÏ YATSURA:BEATIFUL  DREAMER de Mamoru Oshii

beatiful dreamer

Autre délire purement joli et visuel. Le truc qui fallait oser : la comédie romantique, non sensique et onirique. Une ambiance prenante, destructurée. la notion de temps explose et quel bonheur de revoir Lamu…

2- PORCO ROSSO d’Hayao Miyazaki

porco rosso

Un autre chef d’oeuvre. Myiazaki y distille une atmosphère tranquille en plein climat de guerre. Un héros romantique, la passion pour l’aviation et un brin de magie, non démonstrative, feutrée et donc crédible. Une leçon de mise en scène. Y’a du Pratt la dedans..

3- KIKI LA PETITE SORCIERE d’Hayao Miyazaki

Kiki_la_petite_sorciere

Une petite pièce de magie, de bonne humeur, leçon d’optimisme béat. la méchanceté n’existe même pas. L’animé qui nettoie l’âme en profondeur. Et ces décors, My god, c’est beau.

4- PATLABOR de Mamoru Oshii

_Patlabor-Film_1_m

Un polar à la Hitchcock, un suspens poisseux, une angoisse sourde qui onte au fur et à mesure. La musique, la pesanteur, les intempéries et le manque d’action (On se croirait presque dans un Kitano) en font un vrai blockbuster intelligent mais pas pompeux. Un très bon Oshii.

5- NINJA SCROLL de Yoshizaku Kawajiri

ninja scroll

Encore plus visuellement abouti que Kamui. Ce film est une giclée d’action pure liée à une esthétique et une créativité folles furieuses. Kawajiri exacerbe son style graphique, ses couleurs primaires se découpent d’une manière saissante. La japanime qui laisse sur le cul. On a du mal avec Naruto après…

6- PERFECT BLUE de Satoshi Kon

perfect blue

Un thriller de taré, une décompostition halluciante de la psyché, une violence rare mais non gratuite, une fin qui ferait pâlir d’envie M Night Shyamalan.

7- SI TU TENDS L OREILLE de Yoshifumi Kondo

Si_tu_tends_l_oreille_

Une merveille poétique qui tire des larmes de joies. Une ode pour ceux qui cherchent leurs voies. Onirique et réaliste, enfin bref! Du ghibli.

8- L’EPEE DE KAMUI de Rin Taro

l-epee-de-kamui

Le film de ninja par excellence, encore une fulgurance visuelle, une intrigue intelligente qui traverse toute une période histoirique du Japon. Une claque.

9- COBRA LE FILM de Osamu Dezaki

cobra

Un film sous acide à la mise en scène renversante dans cet univers bigarré. Du vrai western Space-opera bien épique. La version occidentale remplace la musique pompier d’origine par des délires électroniques de Yello, plus ou moins bien trouvés mais avec une chanson titre (drive/driven) totalement dans le ton.

10- GALAXY EXPRESS 999 de Rin Taro

galaxy express 999

Un conte empli de mélancolie, d’un visuel magnifique et d’un humanisme galvanisant. Maetel est sublime, avec une particiaption d’Albator en prime.

 

Liste subsidiaire:

11- Venus wars  de Yoshikazu Yasuhiko

12- ALBATOR 84: L’altlantis de ma Jeunesse de Tomoharu Katsumata

13- Akira de Katsuhiro Otomo

14- Nausicaa de la vallée du vent. de Hayao Miyazaki

15- Macross: Do you remember my love? de Noburo Ishiguro et Shoji Kawamori

Archives

Eddy Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font... *