Webcomics – Angel Moxie

Toi là-bas! Eddy t’a déjà parlé dans les pages de Masog de quelques unes des meilleures bd que l’on puisse trouver ici bas. J’espère que tu as déjà, ému par ta lecture, été te nourrir l’esprit. Car l’homme ne peut pas vivre que de pain.

La bd, c’est d’abord et avant tout un produit de consommation, qui ne commence à exister en tant qu’œuvre d’art que quand tu en tournes les pages. C’est pourquoi elle tend à adopter des formats standards. La bd sous forme triangulaire coûterait plus cher pour un intérêt discutable! Mais tu trouves sur Internet des bd dépourvues de toute existence physique, et certaines sont pensées pour être diffusées sur le réseau.

Il me faut te faire connaître les coups de coeur que j’ai eu sur le Net! Je ne te parlerais pas des strips en ligne de bd éditées et déjà célèbres, telles que Garfield ou Calvin&Hobbes, mais d’œuvres peu connues, car il y a là une mine dont les trésors sont encore enfouis.

Je commencerais par te conter l’histoire d’Angel Moxie. Cette bd n’a pas de palette au mille couleurs ni d’encrage talentueux, mais elle a du cœur.

Angel Moxie exploite les possibilités d’Internet de la façon la plus économe qui soit. Sa forme est un strip de 4 cases carrées de 185 pixels chacunes, qui n’utilise pas la couleur. Elle raconte une histoire qui peut se résumer par la lecture du 1er strip: une gamine reçoit une baguette magique pour sauver le monde. Le graphisme est simple, épuré, bien plus proche d’un strip comme Calvin&Hobbes que d’un manga classique. Cette économie permanente permet de centrer son attention sur le seul récit.

Attends-toi à lire un croisement entre Card Captor Sakura et Buffy the Vampire Slayer: l’héroïne reçoit ses pouvoirs le jour de sa rentrée en école primaire, puis rencontre un chat qui parle qui deviendra son mentor. Elle devra affronter des hordes de démons qui désirent envahir la Terre. C’est donc une histoire de magical girl qui use sans hésiter de tous les clichés du genre.

Angel Moxie

angel_moxie.jpg

Force(s): ce qui fait l’intérêt de cette bd est précisément sa forme: chacun des 618 strips qui la composent est auto-conclusif. La lire est comme égrener les graines d’un chapelet! Angel Moxie est la madeleine de Proust des histoires de magical girls, le fantôme joyeux des journées d’école où l’on rêvait à plus que notre vie morne d’écolier.

Faiblesse(s): le seul défaut d’Angel Moxie est d’être en langue anglaise, avec toutefois une version allemande et italienne faites par des fans.

Une citation: « I’ve got a bad feeling about this. », « What, that this is going to be the stupidest battle ever? »

Archives

Alexandre Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font... *