L’interview bosozoku

alekosu.jpg

Propos d’Alexandre recueillis par Jean-Pierre Liegeois

Parle-moi de tes anciens travaux. Quelle étiquette as-tu comme artiste et est-ce que tu trouves celle-ci juste ?

Dans cette société qui tourne à l’euro, les étiquettes font l’art triste. Je m’fous de comment on m’voit, en fait. Les gens regardent trop ces choses-là, j’suis pas ta marque de lessive.

J’ai commis sur le Web une fiction interactive, un site sur un texte de Chrétien de Troyes, et bien sûr Mytho, qui est comme l’autre côté de moi-même. Je m’suis jamais dit « ha ben, j’ai trouvé mon style, on va se poser », j’préfère errer comme une feuille sur l’eau. Moi, j’me pose pas, t’entends ?

J’ai grandi dans un environnement sauvage et quand j’ai réalisé le potentiel combatif de mon crew, j’ai compris que c’était pas l’important, de faire une histoire avec un type aux cheveux en pointe, ou dessiner comme les CLAMP, parce que c’est ce que les gens attendent. J’veux pas être attendu, j’suis pas le RER D. Je veux être entendu.

Là, j’ai un jeu de rôle, Daiva, qui vient de sortir dans une anthologie sur le web, le Lab.02, comme un laboratoire illégal à contenu gratuit. Dérobe vite le Lab.02.

Tu étais jeune quand tu as rencontré Eddy van Leffe. Peux-tu nous parler de cette rencontre ?

Eddy ? Ouais… Eddy. Parfois je me demande pourquoi Hollywood n’en fait pas un Blockbuster avec Will Smith, tu sais? Pour moi, ça a été cette rencontre lycéenne, ce clash. Une merde du genre.

J’ai toujours eu une bonne connexion avec Eddy et nous continuerons à bosser ensemble et ça sera encore meilleur. Eddy, c’est une stratégie militaire pour mon style, et ça se fait parce qu’on se connait et qu’on apprécie le bon boulot.

Comment ça se fait que tu mets tellement de temps à sortir une bd ?

J’veux mettre du matériel lourd dessus, tu sais ? Des idées de bd, j’en ai dans la tête, elles apparaissent quand je dors, je suis connecté quoi. Il y a des centaines de brouillons dans ma tête, ça s’entasse comme des rats crevés et parfois y en a un qui s’échappe. Mais ce fugitif, il est recherché ! Je me motive en me rappelant pourquoi on fait ça, pas pour l’or sinon je serais aux JO, non, pour que les gens nous entendent, comme un crapaud la nuit, tu l’vois pas mais tu l’entends, c’est ça MASOG.

On dit que tu as rencontré Fred en prison ?

Ouais, ouais. On nous avait foutu dans la putain de cellule ensemble, parce qu’on était les seuls mineurs. Alors comme on n’avait rien à faire, on causait de scénarios. Ecrire, dessiner, parler, c’était dur la taule mais voilà. En prison, si tu t’évades pas, tu deviens bête.

Et Flo ?

Les choses se passent. Eddy avait déjà commis des attentats avec lui, bd de super-héros, bd comiques, des choses vraies, tu sais ? Moi j’me disais « j’veux pas retourner en taule », à la sortie, on a contacté Eddy et Flo, qui bossaient sur leurs propres projets, et enregistré le nom du site Masog, c’était comme une réunion de jeunes entrepreneurs.

Pour 2008, tu comptes faire quoi ?

Je suis fier des efforts que j’ai fais dans le passé mais je pense à l’avenir. Et je ne parle pas qu’en mon nom, je parle aussi de tout ceux qui se sont investis dans ce blog bd et qui ont fait toutes ces choses vraies. Je sais qu’il y a plein de rumeurs concernant ma prochaine bd, mais même si elle fait que 10 pages, ce sera un truc vrai, pour la rue. On n’est pas des hommes d’affaire. Masog c’est le contraire des soldes : chaque bd est +50% que la précédente.

Est-ce que tu penses que le web a pourri le niveau de la bd? Que la mode du style « manga » a pu amener des « faux » à être édités?

Non, disons que la bd européenne évolue et c’est tant mieux, mais personnellement je lis pas tout ce qui sort non plus. Le franco-belge, ça a une histoire, faut pas la dénigrer, mais si ça doit accumuler la poussière, non. Ca doit rester vivant. J’suis pas puriste, être de sang pur, ça fait caniche.
Toutes ces choses, le manga, le web, c’est jeune, j’ai espoir, ma génération va réinventer les codes graphiques, des trucs vrais. Ca se passe à l’intersection tête et crayon, jeune gaillard, alors viens chercher ta vitamine sur www.masog.net.

Archives

Alexandre Écrit par :

Un commentaire

  1. 17 novembre 2008

    […] travaille actuellement sur le projet dont j’ai parlé il y a deux mois ici. Cependant, tous les dessins ci-dessous n’ont pas de rapport avec ce projet et sont des […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font... *