Ils ne nous respectent pas !

Bonjour, Je suis Eddy.

Hier, le 10 03 2008 est passé sur France 3 une émission de variété intitulée: Ils ne respectent rien!

Cette Bizarrerie télévisuelle m’a laissé interdite, car le commentaire n’a cessé de mettre en garde CONTRE la liberté d’expression. Je m’étais installé devant le poste, savourant à l’avance de revoir certains humoristes disparus. Mais quelle n’a pas été ma surprise de voir certains sketches entrecoupés par les commentaires de Nadine De Rotschild, ou ceux du présentateur nous expliquant doctement que depuis ce jour noir de mai 1968, les provocations multiples de ces trublions caustiques avait petit à petit désacralisé la religion, les hommes de pouvoirs, l’ordre, la police et la femme (Dans un raccourci écoeurant, on nous explique qu’être provocateur n’empêche pas d’être sexiste et que le sexisme, c’est du racisme). Évidemment, on dresse vite fait un parallèle sur sur la situation actuelle et les « pertes de repères », le fait que tout fout le camp. Je crois rêver! Je sais que c’est l’autre « agité » qui est au pouvoir mais on n’a pas le droit de dire ça! Quand on entend, un abruti dire texto dans le poste que depuis qu’on a désacralisé le travail avec des oeuvres aussi subversives que « Le travail, c’est la santé »d’Henri Salvador, il y a du chômage; ça ne me fait plus bondir! ça me fait hurler d’agonie. Jusqu’où irons nous dans la médiocrité et la vulgarité crasse? Parler de sexe c’est déshonorer la femme! manquer de respect envers la police, c’est être un voyou! Et la religion, n’en parlons pas! L’émission voulait quand même se montrer objective ( on sait ce que ça veut dire à la télé!) en mentionnant la censure dans les journaux mais il n’empêche que le montage et les insinuations retorses visaient à démonter Françoise Dolto (en la faisant délirer pendant qu’on voyait des hippies partager une fleur symbole d’autre chose) et à nous dire en substance un seul message:LA PROVOCATION, C’EST BIEN MAIS PAS TROP, SINON C’EST UNE DERIVE. et on sait à quel point les pouvoirs actuels détestent les dérives… des autres!

C’est trop! Coluche, Serge Gainsbourg, Thierry Le Luron, et Pierre Desproges, d’autres encore ont mené le combat de l’humour et de la liberté d’expression. d’une certaine façon, ils sont morts pour elle. Nous pensions tout cela acquis. Nous ne nous méfiions plus. A présent, on leur pissons dessus.

C’est horrible, c’est plus que mes convictions qui volent en poussière. Toute atteinte à cette liberté là n’est pas négociable. Quelque chose de vraiment dangereux se passe dans ce pays…

Il se souviennent au mois de mai

d’un sang qui coula rouge et noir

d’une révolution manquée

qui faillit renverser l’Histoire.

Je me souvient surtout de ces moutons

effrayés par la liberté

s’en allant voter par millier.

pour l’ordre et la sécurité. (Renaud-Hexagone)

Archives

Eddy Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font... *